- profit -

Réussir votre investissement locatif

Vous avez décidé de vous lancer dans l’investissement locatif. Acquérir un logement pour le louer est une très bonne option car c’est une opération qui offre une rentabilité supérieure aux placements bancaires traditionnels. Pour la mener à bien, il est impératif de prendre en considération un certain nombre d’éléments. Décryptage.

QUEL BIEN CHOISIR ? 

Vous pouvez décider d’investir dans l’ancien à rénover, les locataires sont très sensibles au cachet de leur logement ou dans le neuf et ainsi bénéficier du dispositif Pinel pour réduire vos impôts notamment (en savoir plus)… mais vous pouvez aussi opter pour un appartement meublé, une résidence pour personnes âgées…

Quel que soit votre choix, soyez très attentif à la pérennité de votre projet.

LA RÉUSSITE EST ENTRE VOS MAINS

La décision est prise. Félicitations. Il convient maintenant de vous poser les bonnes questions.  

Misez sur une ville dynamique que vous connaissez bien et dont vous savez qu’elle bénéficie d’un bon potentiel locatif, c'est-à-dire qu’elle est attractive pour les locataires.  

Ne choisissez pas à la légère, rendez vous sur place. Dans l’ancien, visitez avec soin et faites chiffrer le coût des travaux avant de vous décider. Dans le neuf, allez voir l’emplacement du bâtiment. N’oubliez pas que ce ne sont pas vos critères qui doivent primer mais ceux de vos futures locataires. Vérifiez que toutes les commodités qu’ils recherchent sont réunies : commerces, transports, écoles… Mettez-vous à leur place : qu’est ce qui pourrait les décourager ? N’oubliez pas les charges, notamment le chauffage. Qu’est-ce qui pourrait les séduire ?  Dans les grandes villes, par exemple, les demandes les plus fréquentes se portent sur les T1, T2. Renseignez-vous aussi sur le rendement locatif et le potentiel patrimonial du bien choisi : vous permettra-t-il de réaliser une plus-value ?

Assurez-vous d’acheter au juste prix. Un loyer trop élevé serait déconnecté du marché.

 

Au niveau du financement, faites marcher la concurrence et si vous optez pour un logement ancien, préférez un crédit global qui vous reviendra beaucoup moins cher qu’un prêt immobilier + prêt travaux. Si vous optez pour le neuf, n’oubliez pas que vous bénéficiez de frais de notaire réduits.   

Choisissez votre formule de déclaration fiscale en fonction de votre situation financière ; le régime du microfoncier (abattement forfaitaire de 30%) s’applique d’office dans le cas de loyers inférieurs à 15 000€, au-delà, c’est le régime réel.

QU'EN EST-IL DU RISQUE LOCATIF ?

Il est moindre si vous souscrivez une assurance qui assumera les loyers impayés, les éventuelles dégradations que subit votre bien, les frais de litiges et de contentieux… 

UN INVESTISSEMENT LOCATIF RÉUSSI

Réussir son investissement locatif est à la portée de tous. Il convient simplement de l’envisager avec sérieux et attention.  Dernier petit conseil : prenez soin de calculer avec précision la rentabilité prévisionnelle de votre opération. Au besoin, faites-vous aider… on ne peut pas tout connaitre. Les conseillers immobiliers vous reçoivent et vous renseignent gratuitement.